Rebondissement : « C’est pas moi » sortira bien en single !

Le single vient d'être envoyé aux radios...

Tout frais, tout chaud : le single vient d’être envoyé aux radios…

Oui, je me suis trompé ! Ce n’est ni la première fois ni la dernière. Mais sur ce coup-là, je suis heureux d’avoir eu tort…

C’est un rebondissement de plus dans la carrière de Mylène : alors que la promo de l’album Interstellaires était quasiment suspendue depuis fin 2015, laissant croire à une fin un peu triste, un troisième single, C’est pas moi, vient d’être acheminé vers les radios – la pochette est illustrée de la main même de l’artiste. Ce nouvel extrait rassurera les fans qui étaient restés sur leur faim, après avoir accueilli Interstellaires comme un album réussi de la chanteuse, qui marque un renouvellement dans l’inspiration. On a hâte de voir le clip…

Publicités

Pas de troisième single pour « Interstellaires » ?

EXCLUSIF : Mylene Farmer arrive a RTL le 2 janvier 2014 a Paris.

 

Nul n’avait envisagé en ces termes la promo de l’album Interstellaires, mais il semblerait qu’elle s’arrête de  façon brutale. Après le buzz international du single Stolen Car, les bonnes ventes de la fin d’année 2015 (plus de 300 000 aujourd’hui), le single City Of Love, malgré un clip de toute beauté qui restera dans les annales, n’a pas tenu ses promesses.

Si les fans, tout comme le staff de Mylène, misaient sur C’est pas moi comme troisième single possible, l’idée a, semble-t-il, été court-circuitée par un autre projet, celui du tournage de Incident In a Ghost Land, le prochain film de Pascal Laugier, dès cet été. Pour se consacrer pleinement à ce rôle, où elle se sait attendue au tournant, Mylène pouvait-elle en même temps concevoir et produire un nouveau clip ? En outre, il y a peu de chances pour ce ce titre, aussi fort soit-il, ait pu permettre à l’album de remontrer dans les classements (il est très bas dans le Top Albums aujourd’hui).

Le retour de Mylène devrait donc se faire… au cinéma. Et nulle part ailleurs. A moins que…

 

 

Mylène et ses « filles » dans son prochain film

Pour son prochain rôle au cinéma, Mylène Farmer partagera l'affiche avec  la brune Crystal Reed et la blonde Anastasia Philips, qui incarneront ses filles à l'écran.

Pour son prochain rôle au cinéma, Mylène Farmer partagera l’affiche avec la brune Crystal Reed et la blonde Anastasia Philips, qui incarneront ses filles à l’écran.

« Mylène Farmer, c’est un choix de coeur », a indiqué le réalisateur Pascal Laugier, qui a recruté la chanteuse pour son prochain film, Incident in a Ghost Land. C’est le coup de foudre artistique survenu pendant le tournage du clip City Of Love (très réussi, il est vrai) qui a convaincu le metteur en scène de donner un rôle au cinéma à l’artiste, plus de vingt ans après Giorgino, qui avait été un échec cinglant. Voilà sans doute pourquoi Pascal Laugier n’hésite pas à évoquer une « prise de risque, qui correspond à la nature même du film. » Pour jouer cette histoire fantastique, où trois femmes sont confrontées à un fantôme du passé dans une maison perdue au milieu des bois, le réalisateur a choisi de donner pour partenaires à Mylène Crystal Reed, « égérie des adolescents d’aujourd’hui », et Anastasia Philips, actrice canadienne qui a brillé dans une adaptation du Journal d’Anne Franck. La brune et la blonde incarneront les filles de notre rousse nationale. Evidemment, tous les fans se réjouissent à l’idée d’aller revoir Mylène sur grand écran. En outre, sa présence dans Incident in a Ghost Land, dont le tournage est prévu cet été, montre l’incroyable détermination de la chanteuse, qui n’a jamais renoncé au septième art, son rêve initial lorsqu’elle a débuté.

« City Of Love », un clip magistral

D’aucuns la jugeaient à bout de souffle, peu inspirée, vouée à se répéter sans prendre le risque d’écorner son mythe… Avec Interstellaires, Mylène nous apporte la démonstration du contraire. En plus d’un renouveau musical qui nous fait songer au choc Anamorphosée, elle nous offre un album-concept autour du voyage spatial qui, par sa cohérence, nous rappelle Innamoramento.

Mais avec le clip de City Of Love, la star démontre aussi qu’elle n’a rien perdu de sa créativité visuelle. Elle nous avait déjà intrigués avec la vidéo d’A l’ombre, où elle devenait une sculpture vivante que n’aurait pas reniée Francis Bacon. Le court-métrage signé Pascal Laugier va encore plus loin : en se grimant en créature hideuse tombée du ciel, la chanteuse parvient à nous toucher et nous transmettre ce sentiment de différence qui est l’essence même de son tempérament artistique. Oui, être un(e) artist(e), c’est se sentir différent(e).

Pas besoin d’avoir l’apparence de la beauté pour se lancer dans une quête éperdue d’amour. Dans ce clip, Mylène prend le contrepied de ce qu’on attend d’elle : être une icône glamour, notre french queen of pop. En devenant ce monstre blessé, elle retrouve le souffle primal de son inspiration. Ces regards intrigués que porte sur les représentations du couple amoureux le personnage qu’elle incarne sont d’une vérité bouleversante – il y a longtemps que Mylène n’avait pas été aussi convaincante en tant qu’actrice. Il fallait oser, également, l’étreinte finale entre cet oiseau aux ailes brisées et un mannequin articulé.

Après Stolen Car, formaté pour l’international, Mylène montre qu’elle n’a rien perdu de son audace artistique, inscrivant le clip de City Of Love au sommet de sa clipographie mythique.

INTERSTELLAIRES : Un album qui fera date

Puissant et aérien, frais et inspiré, d'une belle élégance cosmique : tel est "Interstelaires", le nouvel album de Mylèn Farmer.

Puissant et aérien, frais et inspiré, d’une belle élégance cosmique : tel est « Interstellaires », le nouvel album de Mylène Farmer.

Deux jours que j’écoute en boucle Interstellaires. Et sans rien dévoiler qui gâche votre plaisir de le découvrir à votre tour, de le savourer comme une gourmandise rare, je peux vous dire que c’est une véritable claque. Sans doute le meilleur album de Mylène depuis Innamoramento. Depuis deux jours, Love Song me hante, A Rebours m’envoûte, C’est pas moi et Pas d’access me donnent une furieuse envie de danser, Interstellaires  de me propulser dans l’infini. C’est un album qui fera date. Puissant et aérien, frais et inspiré, d’une belle élégance cosmique, d’une grande cohérence musicale. Sans trahir ses thèmes de prédilection, Mylène a réussi l’exploit de se renouveler musicalement. En nous régalant de sa voix, jamais aussi maîtrisée. Allez, je n’en dis pas plus…

EXCLUSIF : EXTRAIT D’UNE NOUVELLE INSPIRÉE DE MYLÈNE

Image 70

Parmi les vingt-deux histoires présentes dans Et les rêves prendront leur revanche, l’une est inspirée d’une star que vous connaissez bien. L’héroïne s’appelle Marlène Turner. Il s’agit, bien sûr, d’une fiction. Mais qui sait si elle ne repose pas sur un fond de vérité ? En exclusivité, je vous laisse découvrir un extrait de ce texte…

POUR LIRE LA SUITE, C’EST ICI !

« STOLEN CAR » : UN CLIP FORMATÉ POUR L’INTERNATIONAL

Si le clip de Stolen Car a dérouté certains fans lorsqu’il a été dévoilé, c’est sans doute d’abord parce que Mylène y est moins présente que d’ordinaire. Sting est le vrai héros de cette vidéo : il y joue interprète deux rôles, ce qui limite les apparitions de la chanteuse. Cet état de fait, bien sûr, est lié au thème du clip : un homme s’invente une autre existence, celle d’un homme marié et père de famille qui retrouve sa maitresse en secret, en empruntant la voiture d’un homme riche. Mylène incarne alors la tentation, le piment charnel qui érotise sa routine, mais elle est aussi la voix de la conscience du personnage masculin.

Certains fans ont également déploré certaines séquences « déjà vues » dans les clips de California ou QI. Mais il faut savoir que, dans le cas de l’album Interstellaires, l’enjeu est de faire connaître Mylène à un public international. Rien d’étonnant, donc, à ce que la star libertine ait choisi de « rejouer » certaines scènes marquantes de sa vidéographie. Dans ce clip, c’est Sting, star internationale reconnue, qui présente Mylène au public. Et il faut avouer que, si l’ex-leader de Police joue ses rôles à la perfection, la chanteuse française irradie de beauté dans ces images – elle a même accepté d’être filmée sous son profil droit.

Certes, pour ceux qui suivent la carrière de Mylène, ce clip est moins dérangeant que d’autres. Toutefois, aux yeux du public américain, plus prude que le public français, il faut savoir que les scènes érotiques sont limite torrides. Les images d’un Paris touristique et romantique, de Notre Dame aux quais de Seine, en passant par le Royal Monceau, palace typique de la capitale, sont partie prenante ce la stratégie de toucher un public international.

Bruno Aveillan a parfaitement maîtrisé l’enjeu de ce clip. Il a filmé filmé avec efficacité et élégance cette histoire de voiture volée qui devient un véhicule pour l’imagination. Quant à Mylène, elle a décidé de s’inventer une autre vie, à une autre échelle, de voir encore plus grand. Avec la complicité de son ami Sting. Une prise de risque qui devrait s’avérer payante.