Fans d’elle…

Il est rare qu’un reportage sur Mylène donne la parole aux fans. Saluons donc le sujet de Sandrine Bellinger diffusé ce soir dans Accès privé. Evidemment, les médias aiment stigmatiser les adorateurs de la chanteuse. L’important, c’est de souligner que la plupart des fans sont des êtres équilibrés et charmants. Vous en êtes la meilleure preuve, vous qui me faites l’honneur de visiter ce blog et de le commenter, parfois avec passion. J’en profite pour vous remercier.

Un merci tout spécial à Cédric…

Publicités

Cabrel a retrouvé l’inspiration…

Alors que « Vise le ciel » vient de sortir, Cabrel nous promet un album personnel… en 2013, suivi d’une tournée…

Bonne nouvelle ! Comme Francis vient de le confier à Paris Match, il a retrouvé l’inspiration… grâce à Bob Dylan. « Me plonger avec un microscope dans l’écriture de quelqu’un d’autre m’a débloqué », a-t-il reconnu, évoquant une « panne d’inspiration » sur son « album personnel » survenue en janvier dernier. A ce moment-là, le chanteur a préféré sortir un album de reprises (d’adaptations, plus précisément), afin de biaiser avec ce blocage.

Et ça a marché ! « C’est comme si une vanne s’était rouverte, et j’ai presque terminé mon prochain disque », a-t-il avoué. Une indication sur le contenu ? « J’ai l’intention de faire encore plus squelettique que les précédents, seul à la guitare ou très peu accompagné. » 

En attendant, Vise le ciel, l’album qui revisite Dylan, le « modèle absolu » du poète d’Astaffort, est déjà un succès, quelques jours seulement après sa sortie. Et Francis promet une nouvelle tournée, en 2013, dans la foulée de l’album 100 % Cabrel qu’attendent ses fans avec impatience.

COMMANDER LA BIO DE CABREL

Promo minimum pour « Monkey Me »

Pour son grand retour dans les bacs, Mylène a choisi un visuel high-tech ultra pur et ultra chic, en cohérence avec les affiches de sa tournée « Timeless 2013 ».

 

Pour la sortie de Bleu Noir, il y a deux ans, Mylène avait assuré une promo plus étoffée que d’ordinaire, accordant des entretiens radio et télé et apparaissant en couverture de Paris Match. Ce ne sera pas le cas avec Monkey Me (sortie le 3 décembre). Ainsi, aucune interview n’a pour le moment été programmée dans la presse écrite. En revanche, des spots TV devraient assurer d’excellentes ventes à l’album, à trois semaines des fêtes de Noël…

« A l’Ombre » : impressions à chaud

Dans ce titre, Mylène se met à nu comme rarement…

Une pointe de déception… C’est ce que je ressens à l’écoute du nouveau titre farmerien. A L’Ombre ne ressemble pas à un titre calibré pour lancer un album de Mylène (d’où, sans doute, l’hésitation entre plusieurs singles). C’est une bonne chanson d’album, entraînante, mais pas un fer de lance aussi puissant que ceux des albums précédents. De ce point de vue, même Dégénération suscitait une plus grande surprise à l’oreille, et la production de Fuck Them All était beaucoup plus travaillée. Surtout, A l’Ombre paraît bien d’une facture bien classique après le choc Oui… mais non, en 2010, et les arrangements inspirés d’un RedOne. A la première écoute, je dois avouer que j’ai largement préféré Du temps, sur le récent best-of.

Le point positif, c’est l’émotion qui émane du texte de la chanson. Alors que les paroles des premiers singles farmeriens sont souvent hermétiques, comme si Mylène attendait un peu avant de se dévoiler, celui-ci évoque sans détour la souffrance de l’enfermement qu’éprouve son interprète, confrontée à la tentation maladive du repli sur soi. Une forme d’autisme qu’elle aborde avec une sincérité désarmante, grâce à un texte limpide et sans équivoque. Mylène avance sans masque : elle se met à nu comme rarement. Elle exprime aussi sa peur de partir, de disparaître loin de nos regards. De quitter la scène, diront les médias…

Ce ne sont que des impressions à chaud. Et vous, vous en pensez quoi ?

LIRE L’ENTRETIEN EXCLUSIF SUR L’INSTANT-INTERVIEW

Une leçon de marketing

Mylène n’est pas seulement une grande artiste : c’est aussi la reine du marketing.

Impressionnante Mylène ! Alors que son nouveau single, A l’ombre, doit être diffusé demain matin, à huit heures tapantes, sur les ondes, la star a verrouillé son plan de communication à la perfection. Parmi les rares personnes à l’avoir écouté, tout le monde a joué le eu : personne n’a vendu la mèche. On ne connaît ni le thème de la chanson, ni son tempo exact. Juste quelques commentaires sibyllins, genre « tube » ou « ça rappelle Désenchantée« , ou encore « du pur Farmer-Boutonnat ».

Phénomène incroyable : il n’y a eu aucune fuite sur la Toile, chacun des collaborateurs de la chanteuse ayant respecté sa parole, ce qui peut provoquer un véritable buzz demain matin (même si le titre décevait les fans). Encore une belle leçon de marketing.

Ce sera « A l’ombre » !

Smoking Mylène. La pochette du premier single de « Monkey Me »…

On savait qu’elle préférait souvent l’ombre à la lumière… Mylène va le chanter une nouvelle fois, et le titre A l’ombre sera dévoilé en radio le 22 octobre, comme prévu. Evidemment, on pense à Avant que l’ombre…, une sublime ballade qui avait donné son nom à un album ainsi qu’aux 13 concerts mythiques de Bercy en 2006. Cette fois, il s’agit apparemment d’un titre up tempo. Alors, aucune confusion possible…

En attendant « Monkey Me »…

Quel sera le premier single extrait de Monkey Me ? Il y a encore une semaine, Mylène et Laurent n’avaient pas arrêté leur choix, hésitant en deux titres, voire trois. Voilà qui augure d’un retour en deux temps : la divulgation de la chanson le 22 octobre, puis le tournage et la diffusion du clip peu avant la sortie de l’album.

Ce qui est certain, c’est que la stratégie, cette fois, est liée à l’album tout entier, et non au choc d’un titre, comme ce fut le cas pour Bleu Noir, porté par les succès du single réalisé par RedOne, Oui mais…non, en 2010. Comme  Point de suture en son temps, Monkey Me est d’abord un opus calibré pour la tournée. Nous allons assister au grand retour de Laurent Boutonnat. Du grand Boutonnat, apparemment.