« Le Muscle et la chair » : le roman de la rentrée

Un roman de haute volée, à lire absolument...

Un roman de haute volée, à lire absolument…

Mon père, ce héros ou ce zéro ? Kazimierz Kubicz est une énigme pour son fils Ewad. Et pas seulement parce que ce perchiste a renoncé aux JO de Seoul sans motif apparent. Ce séducteur sentimental, qui n’a pas vu grandir son fils, et qui s’est réinventé mille fois, de sa Pologne natale aux Etats-Unis, l’a également trahi en lui piquant sa petite amie alors qu’il était adolescent. Une trahison impardonnable ?

Alors qu’il apprend la mort de Kazimierz, Ewad, qui ne veut pas y croire, se lance à sa recherche. Cette quête paternelle, Patrick Olivier Meyer en fait le nœud de son deuxième roman. Un parcours initiatique de haute volée, incisif et profond, où affleure une galerie de personnages féminins attachants, qui fait penser à Steinbeck ou Salinger – l’humour en plus. Car l’auteur, qui nous avait déjà cueillis avec Nevrospiral, un premier roman sous amphétamines, est un styliste hors-pair qui manie une forme réjouissante d’ironie. (Morceaux choisis : « Peut-on rire de rien avec personne ? », « Plus tu fous ta vie en l’air, plus tu fous ta vie en l’air » ou encore « Branché sur elle comme une prise Péritel. »)

En filigrane, Le muscle et la chair dresse un tableau implacable du monde d’aujourd’hui : « L’être humain noyé dans le consumérisme, écrabouillé par la technologie ». Bref, ce roman s’impose comme un incontournable de ce début d’année 2013.

Publicités

« Je te dis tout » : quand Mylène revisite sa légende

Image 6

Après un peu d’attente, c’est une jolie surprise que le nouveau clip de Mylène Farmer, réalisé par François Hanss. Avec élégance et finesse, la star revisite sa propre légende, multipliant les clins d’oeil à son répertoire (Plus grandir, Libertine, Allan, A quoi je sers, Innamoramento, Fuck Them All ou encore Je te rends ton amour).

Surtout, elle trouve une métaphore originale (et audacieuse) pour illustrer l’amour absolu en se faisant écuyère éprise de son cheval. Apprivoiser l’autre, cet animal sauvage autant que beau, marcher au même pas, ne faire qu’un avec lui – l’idée même de relation charnelle est évoquée avec le passage du cheval par la grille : Mylène illustre à merveille le bonheur d’aimer et de l’être en retour, comparé au destin solitaire et éreintant de celle qui doit ramer sans fin…

De sublimes images, un climat envoûtant et mélancolique, une Mylène éternelle, qui renoue avec la coiffure qui l’a rendue célèbre. Même si le scénario reste simple, François Hanss offre une vidéo qui devrait ravir les inconditionnels de la star.

Eh oui, Mylène est différente…

 

Vous êtes déçu par la prestation de Mylène ? Alors lisez ce qui suit...

Vous êtes déçu par la prestation de Mylène ? Alors lisez ce qui suit…

A force de trop attendre, il y a toujours une pointe de déception. Si on compare la prestation télévisée de Mylène à celles de quelques autres artistes présents aux NRJ Music Awards, on peut avoir l’impression d’une star statique, coincée dans sa bulle, qui se donne peu. A ceux qui attendaient plus, je veux rappeler l’inhibition de Mylène dans les émissions de télé (qui ne date pas d’aujourd’hui) ; pire, son malaise avec son image qui impose toujours des conditions drastiques.

N’oublions pas que ce malaise, cette forme d’allergie aux caméras, est ce qui en fait une artiste importante d’aujourd’hui. Mylène doute, écrit ses textes, supervise ses shows. Alors, non, elle ne s’est pas exhibée hier soir, comme d’autres. Mais cette différence, qui donne l’ilmpression d’un service minimum, confirme son statut à part. Ça fait presque trente ans qu’elle est là : elle n’a pas besoin d’un décolleté transparent ou de s’agiter dans tous les sens pour prouver qu’elle existe – de toute façon, la chanson ne s’y prêtait absolument pas.

Aux NRJ Music Awards, elle a peu donné, c’est indéniable. Mais que les sceptiques se rassurent : c’est pour mieux donner sur scène dans quelques mois.

Discrète et classieuse

Une Mylène très en beauté et surtout très en contraste par rapport à l'ambiance délirante de la soirée : discrète et sobre.

Une Mylène toute en discrétion et en sobriété ce soir, en contraste total par rapport à l’ambiance délirante et show off de la soirée.

Vêtue d’un ensemble queue de pie, ornée d’un collier de plusieurs rangées de perles, accompagnée d’Yvan Cassar attelé à un piano transparent, elle interprète Je te dis vous,  comme ce blog a été le premier à vous l’annoncer. Impossible de dire s’il s’agit d’une interprétation live ou d’un playback (même si, dans ce genre de circonstances, connaissant Mylène, la seconde hypothèse est plus probable).

Annoncée comme « originale », la prestation s’est révélée surtout statique et très contrôlée, avec une Mylène sublime et classieuse, cheveux noués par un ruban, comme en clin d’oeil au catogan de la grande époque, dans une atmosphère oscillant entre le bleu et le rouge.

Une prestation surtout très singulière dans le climat général d’une soirée délirante où de nombreux artistes ont « mouillé leur chemise » (Shy’m omniprésente, Tal rayonnante, Amel Bent suvoltée, etc…). Quand on voit le temps de parole utilisé par Nolwenn Leroy lorsqu’elle a reçu son double disque de platine, on se dit qu’on aurait aimé que Mylène reçoive son album de diamant plutôt que d’être zappée aussi abruptement de la scène. Mais c’est sans doute elle qui a désiré cette forme d’apparition tout en discrétion…

« Je te dis tout » : le clip déjà tourné

Tourné lundi dernier, le prochain clip de Mylène a été réalisé par François Hanss. Les quelques images livrées sur son compte Facebook laissent présager une esthétique noir et blanc de toute beauté. Collaborateur fidèle et inspiré de Mylène, François Hanss avait déjà signé la vidéo de l'autre ballade de "Monkey Me", "Quand". Celle-ci devrait marquer les esprits...

Tourné lundi dernier, selon une rumeur persistante, le prochain clip de Mylène, illustrant le single « Je te dis tout », aurait été réalisé par François Hanss. Collaborateur fidèle et inspiré de Mylène, François Hanss avait déjà signé la vidéo de l’autre ballade de « Monkey Me », « Quand ». S’il affirme ce matin que « les images publiées » sur son mur Facebook « ont été interprêtées à tort » (l’une est extraite de « Psychose » d’Alfred Hitchcock), le doute persiste. Surtout, on connaît le goût du secret dans l’entourage de Mylène…

Mylène devrait chanter « Je te dis tout »…

En 2009, Mylène avait ému le public en interprétant, tout de blanc vêtue, "Si j'avais au moins..".  Elle devrait réitérer l'exploit cette année en fredonnant "Je te dis tout", une des plus jolies ballades de son répertoire.

En 2009, Mylène avait ému le public en interprétant, tout de blanc vêtue, « Si j’avais au moins.. ». Elle devrait réitérer l’exploit cette année en fredonnant « Je te dis tout », une des plus jolies ballades de son répertoire.

 

Après deux prestations sur des titres up tempo (Oui mais…non en 2011 et Du temps en 2012), c’est une séquence émotion que Mylène Farmer devrait proposer lors de sa venue aux NRJ Music Awards, le 26 janvier prochain. C’est le titre Je te dis tout, sublime ballade plébiscitée par les fans, qui devrait être interprêté à Cannes. Mais ce n’est pas tout : ce titre pourrait être le second extrait choisi de l’album Monkey Me – l‘idée étant de sortir une chanson plus dansante avant l’été (Monkey Me semble partir favorite), histoire de donner du punch à la tournée qui s’annonce.

En attendant, Mylène, Laurent et Yvan Cassar ont d’ores et déjà un agenda ultra chargé pour 2013. Quant au décor, dessiné par Mark Fischer sur une idée de la star, il serait déjà en cours d’élaboration…

2013 ? C’est votre année !

251012-e-newsan5

3…2…1…0 ! Dans le désordre, ça fait 2013.
2013, année du compte à rebours ? En plus d’être une année mylénienne (ce qui ne fait aucun doute), je vous souhaite tous les bonheurs du monde pour les douze mois à venir. Cueillir le présent, se nourrir du passé où s’ancrent nos racines et se projeter dans l’avenir : je ne vois pas d’autre méthode pour se sentir pleinement vivant. Pas de moteur plus puissant non plus qu’aimer et se sentir aimé.

Pour ma part, je continuerai d’animer ce blog (qui vient de dépasser les 150 000 connexions, champagne !) et de rester à l’écoute de vos messages. La sortie de Monkey Me a d’ailleurs été l’occasion d’échanges particulièrement enrichissants – merci de votre regard, de votre sincérité et de vos talents multiples.

En ce premier jour de 2013, je dois aussi vous avouer que je prépare quelques projets qui, j’espère, trouveront un écho auprès de vous. Je ne manquerai pas de vous en reparler lorsque le moment sera venu…
Chaque année, sur un petit carton rangé dans un tiroir de mon bureau, je note quelques objectifs à atteindre durant l’année qui démarre. Ma façon à moi de ne pas me sentir un simple grain de sable emporté par le vent. Et vous, comment ferez-vous pour retenir le temps ?

Je vous souhaite une année 2013 à la fois douce et étincelante, sereine et passionnante. Bref, une année qui vous apporte le meilleur. 2013 ? C’est votre année ! Ne passez pas à côté…