« Le Muscle et la chair » : le roman de la rentrée

Un roman de haute volée, à lire absolument...

Un roman de haute volée, à lire absolument…

Mon père, ce héros ou ce zéro ? Kazimierz Kubicz est une énigme pour son fils Ewad. Et pas seulement parce que ce perchiste a renoncé aux JO de Seoul sans motif apparent. Ce séducteur sentimental, qui n’a pas vu grandir son fils, et qui s’est réinventé mille fois, de sa Pologne natale aux Etats-Unis, l’a également trahi en lui piquant sa petite amie alors qu’il était adolescent. Une trahison impardonnable ?

Alors qu’il apprend la mort de Kazimierz, Ewad, qui ne veut pas y croire, se lance à sa recherche. Cette quête paternelle, Patrick Olivier Meyer en fait le nœud de son deuxième roman. Un parcours initiatique de haute volée, incisif et profond, où affleure une galerie de personnages féminins attachants, qui fait penser à Steinbeck ou Salinger – l’humour en plus. Car l’auteur, qui nous avait déjà cueillis avec Nevrospiral, un premier roman sous amphétamines, est un styliste hors-pair qui manie une forme réjouissante d’ironie. (Morceaux choisis : « Peut-on rire de rien avec personne ? », « Plus tu fous ta vie en l’air, plus tu fous ta vie en l’air » ou encore « Branché sur elle comme une prise Péritel. »)

En filigrane, Le muscle et la chair dresse un tableau implacable du monde d’aujourd’hui : « L’être humain noyé dans le consumérisme, écrabouillé par la technologie ». Bref, ce roman s’impose comme un incontournable de ce début d’année 2013.

2 commentaires

  1. Un très bel ouvrage que je recommande ! Je l’ai dévoré dans le train Lille Marseille.

  2. et bien sans avoir lu votre livre a venir Mr Royer concernant le deces de votre pere ;je comprends l ecriture desiree de celui ci vu le deces du mien apres 4 annees suite a un cancer de la prostate et des os :et vu tout ce qu on lui a fait subir pendant ces dernieres annees vu le courage des medecins vis a vis du patient parce que celui ci n a pas eu l idee de poser la bonne question. Il faut se dire que tout medecin est un humain et donc pas bien plus malin que ses patients car a voir ce qu il se passe dans les universites c est a avoir peur de l avenir et de meme dans les hautes ecoles car leurs etudes leurs montent a la tete et l humain des lors n a plus les pieds sur terre ce qui est le comble pour des universitaires de la medecine .Vu que mes parents sont malades depuis quatorze annees au moins si c est cela le respect de la vie alors le diable est bien sur terre et le patient pour beaucoup ne servant que la cause du profit pour beaucoup ;gens de la medecine y compris; malheur a eux de confondre leur serment avec la volonte de vouloir soigner et le fait de faire du fric a n importe quel prix derriere des associations de medecins qui defendent non pas leurs droits mais ce genre de magouilles alors que d autres pronent l aide et la verite a tout un chacun. Si c est cela le monde de demain la vie ne vaut plus la peine d etre vecue et l etre humain doit disparaitre pour laisser la place aux animaux et plantes comme a l epoque des glaciations .Notre civilisation ne sera que pure perte dans la suite des choses et du deroulement de la vie en general heureusement minime mais hautement polluante par rapport a notre mere terre…Vivement l avenement du dernier pape vu qu on les prend toujours assez vieux on n a plus beaucoup a attendre pour la fin de ce monde sans sentiments et cela pourrait etre aussi bien un cataclysme nucleaire par l un ou l autre reacteur que d un volcan !!! N ayons point peur de mourir surtout pour ceux ayant vecu une NDE; on a toujours pres de soi un ange gardien qui n est autre que quelqu un qu on a connu mais beaucoup de nos semblables n ont meme plus le sixieme sens en eveil que pour le resentir comme quoi nos cites et civilisations soit disant evoluees ne sont que regressions bien en accord avec le principe du miroir aux alouettes et les entre autres corbeaux de M Farmer… Pour stopper ce texte comprendra uniquement les gens avec assez de sensibilite et d experiences en ce bas monde ; n etant meme pas capable de gerer un des premiers de ses problemes :les plus ages et l eloignement des generations. La plus agee delaissee celle qui est condamnee l efficace encore heureux qui travaille la sacrifiee et les autres a venir si le temps le permet!!!!!!


Comments RSS TrackBack Identifier URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • FACEBOOK