« Du temps » : l’électro choc !

Tout est beau si c'est vu de dos... Même une aquarelle de Mylène !

 

C’est une évidence : le nouveau single de Mylène est une petite bombe ! Laurent Boutonnat, dont on salue le retour, a truffé ses arrangements de surprises musicales qui accrochent l’oreille et donnent la pêche. Il signe une chanson ultra dansante, calibrée pour les discothèques, avec cette pointe de dissonance qui le caractérise depuis les débuts de Mylène. Même si le refrain paraît moins efficace que celui de Oui mais… non,  il semble que la saine émulation avec RedOne ait boosté sa créativité…

Quant au texte, il est plus abouti, moins télégraphique, que ceux de l’album Bleu Noir. Toutefois, il demeure énigmatique, comme la plupart de ceux que signe Mylène. Fidèle à ses thèmes nietzschéens, la chanteuse nous invite à vivre intensément, « aller haut », à sublimer le quotidien pour en faire une existence à part entière. Faire quelque chose « du temps »,  ne pas le laisser filer, vivre l’instant dans sa plénitude : voilà des injonctions qui étaient déjà présentes dans le répertoire farmerien (dans Vertige, notamment). Cette chanson fera-t-elle date dans la carrière de Mylène ?  Il faudra sans doute « du temps » pour répondre à cette question…

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Advertisements

3 commentaires

  1. Laurent Boutonnat a du être bien inspiré par les compositions de Red One sur l’album. J’aime le titre, c’est très sympathique et terriblement accrocheur. Hier, ça passait en boucle.
    Par contre, niveau écriture, Mylène ne provoque plus l’émoi. Elle a besoin de lectures fondamentales et transcendantes pour retrouver l’inspiration niveau paroles. C’est toujours le même champ lexical et les mêmes synonymes.

  2. Elle a surtout besoin d’une bonne pause de 5 ans, de voyager… Elle comme lui. 10 (!!!) ans qu’ils tournent en rond… Désolé Hugues mais ce titre est tout sauf une « bombe », c’est même l’inverse… Une insulte aux fans de la 1re heure et de l’poque bénite des albums de 1995 et surtout 1999… Y a-t-il au moins UNE chose que vous n’aimez pas, rassurez-nous??? On est TOUJOURS dans le panégyrique voire l’hagiographie délirante!.. Vous donnez l’impression de vouioir TOUT faire pour entrer dans le petit cercle fermé de ses amis (Rheims, Souchet et consorts…). Bien souvent, cela sonne très faux, je suis au regret.

    • Vous n’avez sûrement pas tort. Il y a une baisse de qualité, une inspiration qui s’est tarie après « Avant que l’ombre »… Même si « Bleu Noir » comporte de belles surprises, et que j’aime beaucoup « Paradis inanimé » et « Point de suture » sur l’album « Point de suture ». Quant à « Du temps », je suis sincère quand je dis que j’aime. Mais je n’ai jamais écrit que ce titre était, musicalement, au niveau de « Oui mais…non ». Quant à l’espoir d’entrer dans le petit cercle, je ne le cultive absolument pas. Merci de vos commentaires incisifs.


Comments RSS TrackBack Identifier URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • FACEBOOK