« Du temps » : explication de texte

Après 377 écoutes (environ), tout devient plus limpide. D’abord, je suis heureux, comme tant d’autres, de retrouver l’alchimie Boutonnat-Farmer. Ce n’est pas un hasard si ces deux-là se sont trouvés et, surtout, si leur complémentarité a été aussi créative durant tout ce temps.

Ensuite, le thème de la chanson. A cheval entre Vertige et Peut-être toi, il définit l’exigence d’absolu qui caractérise Mylène, qui exècre la tiédeur. Si elle aime, c’est dans l’instant présent. La chanteuse nous l’a sussuré : elle n’a « pas le temps de vivre ». Alors, que celui qui lui réclame « du temps » passe son chemin ! C’est le sens de la négation dans la chanson : « non non non ». Il s’agit donc d’une forme de dialogue où l’existence se conçoit dans une bulle à deux qui n’attend pas.

On retrouve donc la veine romantique de la star, celle qui parcourt notamment l’album Innamoramento. Si Mylène demande beaucoup à l’amour, c’est parce qu’elle se donne totalement, quand celui qui lui demande « du temps » ne fait que se prêter…

Moins que jamais, Mylène n’a le temps d’attendre ! D’où, d’ailleurs, cette accélération de son rythme artistique. D’où, aussi, l’album Bleu Noir, il y a un an, pour lequel elle n’avait pas eu la patience d’attendre… Laurent Boutonnat. La chanson Du temps, qui illustre leurs retrouvailles, a sans doute un peu à voir avec leur histoire à tous les deux…

 

Advertisements

4 commentaires

  1. ben moi j’ai l’impression qu’elle s’adresse à Laurent Boutonnat par rapport à l’album Bleu noir, puisque Laurent n’avait visiblement pas le temps de composer des musiques pour des chansons que Mylène voulait, donc un peu l’impatience de Mylène, c’est comme çà que je le ressent…

    • Une analyse intéressante, qui correspond bien, en tout cas, à la situation de Mylène et Laurent au moment de l’album Bleu Noir…

  2. Cher Hugues, de grâce… Ne défendez pas l’Indéfendable! Ce titre est une pure horreur… Mylène était au top jusqu’à « Innamoramento ». Depuis, la qualité a salement baissé. Je suis persuadé que vous pensez la même chose. Faire de l’explication de texte -subjective- sur des paroles aussi médiocres… s’il vous plaît…

  3. Cher monsieur Royer,
    Dans votre analyse je ne vous rejoins pas tout à fait, en analyse de textes de Mylène je ne suis pas vraiment sur que ce soit tout à fait la bonne voici la mienne un peu plus complexe et plutot compréhensible:

    Du temps, du temps, du temps
    Il te faut du temps,
    Du temps, du temps, non non non

    « Suppose que je te dise
    L’amour en est la cause
    Que nos chemins de vie
    Parfois nous superposent » (serait égal quelqu’un qui ne veut plus attendre,mais aussi celà peut être quelque choses de plus complémentaire la superposition de chemin de vie est une aliance ou tout simlement « créer la vie)

    « C’est le mien
    J’m’en fous
    Mon chagrin
    C’est tout
    L’antidote au pire
    L’anti « pas mourir » » ( ici volte face, un choix ou tout bêtement son chemin qu’elle ne compte pas mettre de coté pour continuer à se murer pour quelqu’un dans son chagrin. « mon chagrin c’est tout ».
    L’antidote « mort ou guérison » tout dépend du contexte dans lequel on le place, dans ce cas un choix immédiat une décision à prendre et pressée. L’anti  » Pas mourir » ( métaphore : l’attente fait mourir : attente = qui demande du temps d’où l’antidote au pire (fin d’une situation au pire des cas)
    L’anti pas mourir du temps à lire d’une seule traîte.)

    « Moi je veux vivre, aller haut
    Pouvoir me dire que c’est beau » ( contexte de l’amour et d’eau fraîche vivre sa relation sans attendre dans le contexte repris ci dessus)
    Mais pas du temps, du temps, du temps (en avoir marre d’attendre)
    Il te faut du temps,
    Du temps, du temps, non non non

    « Suppose que je te dise
    Au fond de moi sommeille
    Un continent de vie
    De tes monts et merveilles

    C’est le mien
    Mais vous
    Mon destin
    S’enroule
    Autour de tes reins
    Amour je sens bien » (de nouveau ce rapport de vie et d’une relation amoureuse, se marier  » mon destin s’enroule de tes reins: amour , je sens bien (inverser : Je sens ton amour) )

    Moi je veux vivre, aller haut
    Pouvoir me dire que c’est beau
    Mais pas du temps, du temps, du temps
    il te faut du temps,
    Du temps, du temps, non non non

    Moi je veux vivre, aller haut
    Pouvoir me dire que c’est beau
    Mais pas du temps, du temps, du temps
    Il te faut du temps,
    Du temps, du temps, non non non

    N’est-il pas plus clair?

    Cordialement,
    Raphaël Angel


Comments RSS TrackBack Identifier URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • FACEBOOK