EST-CE QUE TU M’ENTENDS ? dans "Voici"

Scan 141110000

Doublement chanceux cette semaine : non seulement je me retrouve dans la page "nuits" de Voici en compagnie de Michel Drucker, mais l’excellente Ariane Valadié a chroniqué mon nouveau roman, Est-ce que tu m’entends ?, dans la short list des pages "culture". Merci au plus féminin des magazines people de son soutien…

Scan 141110001

COMMANDER EST-CE QUE TU M’ENTENDS ? en cliquant ici

Charlotte Valandrey et Michel Drucker fans de EST-CE QUE TU M’ENTENDS ?

1536654_614717635278874_7245031415488435178_n

Présentation du livre de Hugues Royer "Est-ce que tu m'entends " à l'hotel Bel Ami. Lib. Falour

Est-Ce Que Tu M'Entends Launch Book - Paris

Image 18

C’était tout simplement magique… Le jeudi 10 avril, l’hôtel Bel Ami, palace du sixième arrondissement de Paris, accueillait la soirée de lancement de mon nouveau roman, EST-CE QUE TU M’ENTENDS ? Pour l’occasion, plusieurs personnalités m’ont fait l’honneur de leur présence, dont Michel Drucker, Charlotte Valandrey, Gonzague Saint Bris, le père de La Morandais, Tristane Banon, Jérôme Attal, Sylvie Bourgeois, Philippe Harel, Thierry Séchan, ou encore Jean-Daniel Belfond, patron des éditions de L’Archipel, qui publient mon livre.

Merci à tous ceux, journalistes, éditeurs, amis, proches, qui sont venus m’encourager. Un merci tout spécial à Carole Fernandez, rédactrice en chef du magazine Cerise, qui a organisé cette soirée, et à Laurence Grunebretière, l’adorable patronne des lieux. Je ne suis pas près d’oublier ce moment fabuleux…

Direct Matin aime EST-CE QUE TU M’ENTENDS ?

Scan 141000000

EST-CE QUE TU M’ENTENDS ? Enfin disponible en librairie et sur amazon

C’est un jour émouvant pour moi  : mon nouveau roman, Est-ce que tu m’entends ? (L’Archipel), sort enfin en librairie. J’espère que vous serez nombreux à vous laisser entraîner dans le plus irréversible des voyages : celui dont on ne revient pas…

ENFIN DISPONIBLE SUR AMAZON :

http://www.amazon.fr/Est-ce-que-mentends-Hugues-Royer/dp/2809814376/ref=tmm_ghc_title_0

EST-CE QUE TU M’ENTENDS ? Les lecteurs adorent

Merci à toutes celles et tous ceux qui, après avoir découvert EST-CE QUE TU M’ENTENDS ?, ont partagé leurs impressions de lecture en m’adressant des messages pleins d’enthousiasme.

Ils se reconnaîtront peut-être dans cette vidéo…

DISPONIBLE EN PRÉ-COMMANDE SUR AMAZON :

http://www.amazon.fr/Est-ce-que-mentends-Hugues-Royer/dp/2809814376

 

CritiqueLibres.com aime "EST-CE QUE TU M’ENTENDS ?"


"Un peu le genre Musso mais plus facile à comprendre."

Merci à Gilou pour sa chronique enthousiaste de mon nouveau roman, "Est-ce que tu m’entends ?", qui paraît le 9 avril.

http://www.critiqueslibres.com/i.php/vcrit/40861

Image 9

"Timeless 2013" le film : premières impressions…

Une mise en scène époustouflante signée François Hanss

Une mise en scène époustouflante signée François Hanss


Voir un concert de Mylène au cinéma provoque fatalement un déluge d’impressions. La séance du 27 mars, qui a réuni plus de 100 000 spectateurs dans une même communion, en apporte une nouvelle preuve.

Premier sentiment après la projection : François Hanss a accompli un travail époustoufflant, un montage extrêmement soigné qui déjà en soi est une véritable prouesse technique. Pour la première fois, des caméras nous montrent des images inédites (Mylène de dos ou de côté, ou encore la fascinante vision subjective des robots).

C’est avec bonheur que j’ai retrouvé les morceaux ne figurant pas sur l’album livre – Je te dis tout est particulièrement saisissant. Parmi les moments les mieux rendus, à mon sens : les duos avec Gary Jules, où l’on perçoit une infinie tendresse à travers des gestes qu’il était impossible de capter lors du live. La chorégraphie des robots, l’un des temps forts du show, est aussi l’un des morceaux de bravoure du film. Quant au final, il est magnifié par le cinéaste : l’impression du vide laissé par Mylène est troublante.

Toutefois, plusieurs aspects du film m’ont laissé un peu perplexe. Si le choix de filmer les shows de Lyon n’est pas contestable (après tout, Bercy a déjà été immortalisé), la séquence inaugurale, qui s’attarde trop sur le bâtiment de la Halle Garnier, m’a empêché de me projeter immédiatement dans le concert. La salle, à mon sens, importait peu : c’est le spectacle qui compte. D’autant que le majorité des 500 000 spectateurs ayant assisté au show l’ont vu ailleurs. Cette insistance sur le lieu a pour effet de rendre Timeless 2013 un peu moins universel.

Le parti pris de filmer autant les spectateurs, même rendre hommage aux fans est une idée généreuse, me semble aussi contestable. Certes, un concert est une expérience collective, mais chacun le vit à sa manière. Ainsi, les visages insérés pendant le film d’ouverture m’ont perturbé : j’aurais préféré plonger dans le labyrinthe de cette base spatiale sans être parasité par d’autres images. Idem durant certains tableaux chorégraphiés, comme celui de Je t’aime Mélancolie : les inserts sur les spectateurs m’ont déconcentré de ce moment qui était l’un des plus électriques durant les shows farmeriens.

Pour revenir à ce qui m’a enthousiasmé, l’une des valeurs ajoutées  du film par rapport au concert est de mettre en lumière le raffinement des costumes. On ne se lasse pas non plus, même si certaines imperfections touchantes de la voix ont été gommées, d’admirer la silhouette parfaite de la chanteuse. Le travail de François Hanss nous donne enfin envie de découvrir les bonus du DVD, qui lèveront un coin du voile sur la logistique pharaonique de la tournée. Une façon de ne pas oublier que Mylène est la seule artiste hexagonale à nous offrir des prestations aussi spectaculaires.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 34 followers