VANESSA PARADIS, LA VRAIE HISTOIRE en librairie !

10641234_10152799054227445_8195896001143705443_n

 

La sortie d’un livre est toujours un moment émouvant. Ça y est, Vanessa Paradis, la vraie histoire est en vente dans toutes les librairies de France !

En écrivant cette biographie, j’ai d’abord pensé aux fans, qui connaissent l’histoire de leur idole par coeur. Je voulais les surprendre en relatant des anecdotes inattendues, leur permettre de redécouvrir celle qu’ils adorent, décrire avec précision aussi les albums et les chansons qui les font vibrer au quotidien.

Mais j’ai aussi songé à ceux qui aiment l’histoire personnelle de Vanessa, ceux qui l’ont vue grandir et ont grandi en même temps qu’elle. Parce qu’elle occupe le devant de la scène depuis 27 ans, Vanessa est un repère dans nos vies. Ceux qui ont suivi ses histoires d’amour fabuleuses, qui l’ont vue devenir maman. Ou ceux qui l’apprécient sans même savoir pourquoi.

Une chose est sûre : en lisant ce livre, ceux qui aiment Vanessa ne l’aimeront que davantage…

 

« Vanessa Paradis, la vraie histoire » en couverture de Télé Star

64248_10152304647906082_4766686682218765112_n

« Une biographie choc dans laquelle l’auteur ouvre les portes d’une vie placée sous le sceau du secret. » Ainsi le magazine Télé Star présente-t-il le livre Vanessa Paradis, la vraie histoire (Flammarion),  avant d’égrener 13 des révélations contenues dans le livre. Un article signé Gaëlle Guitard.

« Une Vanessa comme on ne l’a jamais lue. » (VSD)

photo (19)

« Une biographie fouillée revient sur l’itinéraire, pas si rose, d’une enfant gâtée et révèle tous les visages de cette bosseuse charismatique, électrique. On découvre la femme derrière l’icône. Une Vanessa comme on ne l’a jamais lue. » C’est en ces termes élogieux que le magazine VSD consacre sa couverture et six pages intérieures au livre Vanessa Paradis, la vraie histoire, à paraître chez Flammarion le 29 octobre.

« VANESSA PARADIS, la vraie histoire » : le teaser exclusif

« VANESSA PARADIS, la vraie histoire » : en librairie le 29 octobre !

 

10698427_708910855890226_3961358135961168487_nVoici en exclusivité la couverture de la biographie de Vanessa Paradis, qui sortira le 29 octobre prochain. Une sublime photographie signée Jean-Baptiste Mondino. Derrière l’icône Paradis, qui est la vraie Vanessa ? Réponse très bientôt…

DÉJÀ DISPONIBLE EN PRÉCOMMANDE SUR AMAZON

Mylène, bientôt le retour…

Immortalisée par Bettina Rheims pour le programme de la tournée "Timeless 2013".

Immortalisée par Bettina Rheims pour le programme de la tournée « Timeless 2013″.

Certains silences cachent une effervescence prometteuse. Programmé pour très bientôt mais sans que filtre la moindre date, le retour de Mylène Farmer pourrait être d’autant plus fracassant qu’il surgirait comme une surprise totale – prenant les médias de court et les obligeant à surréagir. Cette stratégie avait d’ailleurs fort bien réussi à la rousse lors de la sortie de l’album Bleu Noir en 2011.

Cette fois, c’est la collaboration de Mylène avec le groupe Muse qui devrait susciter une curiosité légitime, au-delà du cercle de ses fans traditionnels. L’album, enregistré entre Londres et Paris, et dont on ignore jusqu’au titre, aurait une tonalité plus rock que pop. D’autres indices indiquent le retour imminent de la chanteuse : une séance de photos réalisée récemment avec Nathalie Delépine qui, par sa discrétion et son talent, a gagné la confiance de Mylène.

Dernier détail, enfin : la star a été aperçue, silhouette parfaite, sans maquillage, sortant de la salle de sports d’un palace parisien. Et il y avait dans son sourire la joie communicative d’une enfant qui aurait préparé une énorme surprise pour ses amis.

Qu’on se le dise : cette fois encore, le tsunami Farmer risque de faire trembler les dernières semaines de 2014…

« J’ai eu envie d’imaginer ce qui pouvait se passer là-haut… »

Pour mon dernier roman, EST-CE QUE TU M'ENTENDS ?, j'ai eu la chance d'être interviewé par Emmanuelle de Boysson dans "BSC News". Je vous laisse découvrir l'intégralité de cet entretien...

Pour mon dernier roman, EST-CE QUE TU M’ENTENDS ?, j’ai eu la chance d’être interviewé par Emmanuelle de Boysson dans « BSC News ». Je vous laisse découvrir l’intégralité de cet entretien…

Comment vous est venue l’idée d’écrire ce roman ?

J’étais sur une plage, en juillet, sur l’île d’Oléron. Le ciel était chargé de nuages, sublime, et j’ai eu envie d’imaginer ce qui pouvait se passer là-haut…

Qu’est-ce qui vous a poussé à explorer la quête de lien entre une jeune femme et son père biologique qu’elle n’a pas connu ?
Je suis moi-même papa et la question de la filiation est un des plus grands mystères auquel tous les parents du monde sont confrontés. D’une certaine façon, nos enfants permettent à une partie de nos gènes de survivre ; et en même temps, ils sont radicalement différents de nous.

Parlez-nous des personnages d’Éden et de William, pour lesquels vous éprouvez de la tendresse…
Éden est une jeune femme en quête d’identité parce qu’elle a été abandonnée. C’est un personnage solaire, généreux, tourné vers les autres. J’aimais l’idée qu’elle travaille comme caissière pour payer ses études de psychologie. William, son père, est un personnage beaucoup plus torturé, un scénariste reconnu, mais qui se rêve écrivain.

Pourquoi avez-vous choisi de permettre à William mort dans un accident de la route d’observer les vivants, de s’interroger sur sa vie et d’entrer en relation avec sa fille ?
Il est mort trop tôt, à 37 ans, avec le sentiment qu’il lui restait beaucoup à faire. Alors il fait de la résistance : plutôt que de lâcher prise pour pouvoir s’élever, il observe les vivants, frustré d’avoir perdu sa place au milieu d’eux.

Vous rendez William très bienveillant, mais il éprouve des remords. Avez-vous voulu qu’il tente de réparer l’abandon de sa fille, de combler le manque ?
Exactement ! Sa mort va être une chance pour lui de réparer l’erreur de sa vie : avoir laissé, il y a longtemps, sa compagne disparaître avec leur fille alors qu’elle était bébé. Une erreur qu’il ne se pardonne pas et qui l’a privé du bonheur de voir grandir Eden.

William en veut aussi à son « meurtrier ». Surmonte-t-il sa rancune ?
Ne dévoilons pas trop l’histoire… Mais vis-à-vis de l’homme qui a provoqué sa mort, il y a tout, c’est vrai, tout un parcours initiatique qui doit faire passer William du ressentiment au pardon. En sera-t-il capable ?

Comment arrive-t-il à dépasser le chagrin d’être séparé à jamais de sa fiancée, Katsuko ?
Katsuko est une scientifique pur jus, hermétique à ses appels. À force d’échouer à communiquer avec elle, William se fait une raison. Et puis, ses retrouvailles avec Éden vont peu à peu combler son manque affectif.

De son côté, avez-vous désiré qu’Éden pardonne, retrouve confiance ? En un mot, vit-elle à travers cette expérience, une forme de résilience ?
Eden en a longtemps voulu à son père biologique, qu’elle regardait comme un « salaud », sans connaître la vérité sur son passé. Mais là encore, elle va apprendre à le regarder autrement. Oui, vous avez raison, on peut parler d’une forme de résilience.

Pensez-vous qu’il puisse y avoir une vie après la mort ? Que les disparus nous font signe ?
C’est une hypothèse que j’ai développée dans mon roman. Une hypothèse rassurante pour ceux qui ont perdu un être cher. De nombreux lecteurs m’ont d’ailleurs confié avoir été apaisés après avoir lu « Est-ce que tu m’entends ? » C’est le plus beau compliment qu’on puisse m’adresser.

William est écrivain, croyez-vous que les livres nous survivent, que nous écrivons pour laisser une trace ? Et vous, qu’est-ce qui vous pousse à écrire ? Depuis quand écrivez-vous ?
Même si l’idée de postérité me semble un peu vaine, les livres nous survivent, c’est un fait. Ils constituent une empreinte de notre passage sur Terre. J’écris depuis que je suis adolescent, pour apaiser mes angoisses, exprimer ce que je ressens, crier ma différence aussi – nous sommes tous différents. En un mot, tenter de dormir tranquille !

Ce roman puise-t-il ses racines dans votre vie personnelle ?
Jamais je n’aurais écrit ce livre si mon père n’était pas décédé d’un cancer fulgurant en 2009. Il n’est pas impossible, d’ailleurs, que j’aie inventé toute cette histoire pour me donner une chance de dialoguer avec lui une dernière fois…

Quelles sont vos plus belles rencontres ? Mylène à qui vous avez consacré un livre ? Cabrel ?
Mylène Farmer est une femme que j’admire infiniment, Cabrel un artiste qui force le respect. Mais mes rencontres les plus belles s’écrivent au présent et se rêvent au futur. Apprendre à connaître mes filles, alors qu’elles se construisent sous mes yeux, est une expérience fascinante. C’est tout ce qui a manqué à William, mon héros, avec Éden. Une lectrice m’a récemment avoué que mon livre l’avait rapprochée de ses enfants. Ça m’a vraiment touché.

Est-ce que tu m’entends ?
de Hugues Royer
Editions l’Archipel
18,95 €

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 36 autres abonnés