Jean-Pierre Pernaut, héros malgré lui

 

Devenir le personnage d'un roman de Houellebecq, JPP ne s'attendait pas du tout à ça...

 

Dans le nouveau roman de Houellebecq, « La carte et le territoire », le présentateur du JT de TF1 devient un personnage à part entière, patron d’une chaîne de télé, Michelin TV, et auteur de best-sellers comme « La France des saveurs » ou « les magnifiques métiers de l’artisanat ». Et l’auteur d’encenser le chantre de nos campagnes : « Le trait de génie de Jean-Pierre Pernaut (…) avait été de comprendre qu’après les années 1980 « fric et frime », le public avait soif d’écologie, d’authenticité, de vraies valeurs. »

Le héros du livre, Jed, artiste, a même consacré un tableau au journaliste, intitulé « Le journaliste Jean-Pierre Pernaut animant une conférence de rédaction ». Un bel hommage, en somme, à cette figure emblématique de la télé, qui défend depuis des années une vision régionaliste de l’information souvent moquée. Et une pique de plus de la part de Houellebecq adressée à la pensée germano-pratine.

Publicités

Le duo Ben Harper/Mylène Farmer confirmé

 

Décidément, Mylène est toujours dans les bons coups...

 

Ce n’était pas une rumeur : Universal Music vient de confirmer l’enregistrement du duo Ben Harper/Mylène Farmer sur l’album hommage au groupe INXS qui doit sortir prochainement. Révélé en 1988, alors que Mylène cartonnait avec « Pourvu qu’elles soient douces », le titre « Never Tear Us Apart » demeure un des titres emblématiques du groupe. A l’époque, d’ailleurs, Mylène ne cachait pas son attirance pour « la voix sensuelle » de Michael Hutchence, le chanteur.

Harper/Farmer : ça sonne plutôt bien, non ? 

Pour se faire une idée des arrangements du titre et imaginer la voix de Mylène se mêlant à celle de Ben Harper, une écoute de la version solo s’impose…

http://www.inxs.com/australian/

La nouvelle version du tube d'INXS devrait être proche de celle enregistrée récemment en solo par Ben Harper.

Beigbeder, guest star du nouveau Houellebecq

 

L'auteur de "99 francs" fait quelques apparitions savoureuses dans "La carte et le territoire".

 

Parmi les quelques people présents dans « La carte et le territoire », le nouveau roman de Michel Houellebecq (à paraître le 6 septembre), Frédéric Beigbeder occupe une place à part. Si le romancier prend plaisir à taquiner son ami, insistant sur sa « gaieté forcée », les rires qui ponctuent sa conversation ou « l’éclat de son regard », qui tient « sans doute davantage à la cocaïne qu’à la ferveur religieuse », il dresse un portrait plutôt élogieux de l’homme, le comparant même à Sartre !

« Par ses positions courageuses en faveur de la législation de la drogue et de la création d’un statut de prositutés des deux sexes (…), écrit Houellebecq, Frédéric Beigbeder était peu à peu devenu une sorte de Sartre des années 2010, ceci à la surprise générale et un peu à la sienne propre, son passé le prédisposant plutôt à tenir le rôle d’un Jean-Edern Hallier, voire d’un Gonzague Saint-Bris. »  Tous ceux qui connaissent un peu l’auteur de « 99 francs » trouveront qu’il y a quelque chose de juste dans ces lignes, même si  le trait est délibérément provocateur.

Mylène Farmer et Ben Harper en duo !

 

Après Seal et Moby, Mylène Farmer a enregistré, début août, un titre mythique avec Ben Harper.

 

C’est l’incroyable nouvelle du jour : Mylène Farmer et Ben Harper ont enregistré un duo qui doit figurer sur un album hommage au groupe INXS, disponible dans quelques semaines.

Il s’agit de la chanson « Never Tear Us Apart » et notre rousse nationale est la seule Française à figurer sur cette compilation.

Le tube interprété par feu Michael Hutchence, le leader du groupe, décédé dans des circonstances troubles en 1997, aurait été, pour l’occasion, en partie traduit dans la langue de Molière. Mylène a posé sa voix dans un studio parisien, début août, vraisemblablement à partir des arrangements que Ben Harper avait travaillés dans une version enregistrée en solo de la chanson.

En attendant de découvrir cette nouvelle version évidemment très attendue, je vous propose de réentendre l’original…

Patrick Sébastien nie être l’auteur de « violences conjugales »

 

Dans un droit de réponse publié dans "Voici", l'animateur dément catégoriquement avoir frappé Sylvie, son ex-compagne...

 

Dans le « Voici » de cette semaine, Patrick Sébastien, par l’intermédiaire d’un droit de réponse, nie en bloc avoir frappé Sylvie, son ex-femme, qui décrivait, la semaine dernière, leurs sept ans de vie commune comme un enfer. « Les violences conjugales dont elle m’accuse sont totalement inventées », assure-t-il, arguant qu’aucune violence n’a été notifiée dans le dossier de leur divorce, prononcé « à l’amiable ».

Avec ce droit de réponse, l’animateur aura-t-il convaincu son public ? Ce qu’on peut constater, en tout état de cause, c’est que les termes qu’il utilise pour évoquer son ex-femme ne sont pas eux-mêmes dénués d’une certaine violence. Lorsqu’il parle de la mère de son fils Olivier en disant « cette femme » ou en lui prêtant une santé mentale peu reluisante (« une femme aux délires chroniques, animée par la haine et la frustration »), on constatera, pour le moins, une absence totale de tendresse à son égard.

Si Patrick Sébastien affirme qu’il a l’intention de saisir le tribunal pour diffamation, Sylvie, son ex-femme, ne peut-elle pas, à son tour, se sentir « diffamée » par les propos de celui qui avait, il y a peu, créé un parti dédié à l’amour ?

J’ai commencé le nouveau Houellebecq…

 

Le "plus grand écrivain français vivant" is back...

 

Privilège de journaliste, j’ai reçu « La carte et le territoire », le nouveau roman de Michel Houellebecq, qui ne sera disponible en librairie que le 6 septembre. Apparemment, l’auteur, reclus en Irlande, est, comme à son habitude, totalement injoignable. Je n’ai encore lu que 40 pages (ce matin, avant d’aller au bureau), mais je suis déjà accro. Le héros s’appelle Ed Martin. Ça commence par une banale panne de chaudière. Mais je ne vous en dis pas plus…

Mylène et les Minimoys

 

Luc Besson a pensé à son amie Mylène en créant le personnage de Sélénia. Comment aurait-elle pu refuser de lui prêter sa voix ?

 

En attendant de voir Mylène au cinéma dans l’adaptation de « L’ombre des autres », le roman de Nathalie Reims (aucune date officielle n’est annoncée), les fans pourront reconnaître sa voix dans le troisième volet des aventures d’Arthur, la saga d’animation signée Luc Besson, puisqu’elle double une nouvelle (et dernière) fois la princesse Sélénia.

On sait que Besson avait pensé à elle en créant son personnage de rouquine mutine. Trois jours ont été nécessaires à la chanteuse pour faire coïncider ses paroles aux attitudes de Sélénia. Ceux qui ne peuvent attendre le 13 octobre, date de sortie officielle de « Arthur 3, la guerre des deux mondes », pourront assister, dès le dimanche 22 août, à une avant-première dans 250 salles à travers la France. Après avoir été plus discrète dans le deuxième volet des aventures d’Arthur, il semble bien que Sélénia se taille un rôle majeur dans l’ultime épisode de la trilogie.

Pour assister à l’avant-première du film :

http://www.fnacspectacles.com/editorial.do?page=TRACK_arthur