« Je suis quelqu’un de vivant »

Dans le journal de Laurent Delahousse, hier soir, Mylène s’est montrée plus loquace que d’habitude. Balayant son image d’artiste tourmentée, elle a martelé : « Je suis quelqu’un de vivant ». Toutefois, si elle considère que sa qualité principale est la fidélité, elle reconnaît que son principal défaut pourrait être « un mal de vivre envahissant ».

Quand on lui demande si Timeless sera sa dernière tournée, elle répond : « J’ai le sentiment que c’est toujours la dernière fois », n’ouvrant ni ne fermant aucune porte, affirmant son ancrage dans le présent.

Bref, face à un Laurent Delahousse pertinent et charmeur, elle s’est montrée touchante et concentrée, marquant sa différence avec d’autres artistes en affirmant sa discrétion dans un monde où, selon elle, la parole est trop présente. « Moi, j’ai besoin de réfléchir », a-t-elle confié. Qui pourrait lui donner tort sur ce point ?

2 commentaires

  1. Les questions toujours les mêmes, il n’y a rien de singulier dans les différents passages TV de Mylène aux journaux du week-end ces derniers temps… Marre d’entendre parler de son mystère ! La parole rare par rapport à la société actuelle, d’accord… Mais bon sang, tout le monde sait qu’elle est rare. On aurait tellement aimé plus de choses dites sur ce qu’elle a ressenti sur la présentation de « Timeless » le 7/09.

  2. Sa remarque sur ce monde où l’on parle trop et où l’on se montre trop est non seulement pertinente, mais ne fait que souligner l’intelligence de cette femme qui est bien au courant du monde dans lequel elle vit.
    Ayant assisté au concert du 8, en fosse – un régal – je me demande si ce n’est effectivement pas la dernière tournée. Plusieurs détails m’y font penser : l’interprétation d’un passage de « Maman à tort », son premier succès et peut-être un clin d’oeil, les deux chansons finales qui parlent beaucoup de séparation et d’au-revoir et l’évaporation dans la colonne de fumée, à la fin, qui n’est, à mon avis, pas innocente.
    Quoi qu’il en soit, si c’était le cas, il faudra respecter son choix, elle aura une une carrière exemplaire, et partira sur une oeuvre carrée et nickel-chrome, et si elle revient dans quelques années, qu’elle sache que nous seront toujours là pour elle.


Comments RSS TrackBack Identifier URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • FACEBOOK