« Marry the night » : Gaga ose le dark…

C’est une véritable claque ! 14 mn qui racontent la dépression et la renaissance d’une artiste qui veut « être une star » parce qu’elle n’a « plus rien à perdre ». Lady Gaga surprend avec le clip de Marry The Night, 5ème extrait de l’album Born This Way. Si les 7 premières minutes sont quelque peu anxiogènes, la chanteuse n’hésite pas à dépeindre sous un jour réaliste l’épave qu’elle était devenue après la rupture de son premier contrat musical.

Surtout, elle montre combien le personnage ultra sophistiqué qu’elle s’est créé (et qui s’élève telle une déesse dans les ultimes images) est le fruit d’une véritable descente aux enfers – comme ces roses qu’on voit pousser sur le fumier.

En se mettant ainsi à nu, Gaga va au-delà du rôle généralement attribué à une chanteuse. Certes, elle nous avait habitués à davantage d’autodérision dans ses vidéos, mais cette veine autobiographique ne pourra que toucher ses « little monsters ».

4 commentaires

  1. Ouais bof ! tout ça pour ça, j’ai envie de dire. C’est du n’importe quoi. Plus ça va, plus Gaga nous entraine dans des délires qui n’ont pas vraiment de sens. A vouloir aller toujours plus loin, elle va finir par se perdre elle-même. Par moment, j’ai l’impression de voir Madonna qui aurait mal tourné. Heureusement pour Gaga, elle chante bien et elle s’entoure de créatifs qui lui permettent de garder une forme d’originalité. Avait-elle besoin de faire un clip si long pour ne pas raconter grand chose ? Ce clip est à l’image des jeunes générations où tout est permis alors il faut aller toujours plus loin, quelqu’en soit le danger. Pauvre petit fille riche !

    • Totalement d’accord, du n’importe quoi, 14 mn, tout çà pour çà, je n’ai trouvé de beau que la fin, avec les flammes et le feu, (un petit clin d’oeil à Mylène, « souviens toi » peu être), enfin bref, elle est pathétique cette fille, en plus la chanson est plutôt bof, j’ai cru voir un sosie de Madonna à un moment
      bref passons…

  2. Mes seuls reproches : un début un rien trop long et les scènes de la baignoire assez vulgaires qu’elle aurait pu nous éviter.

    Sinon, pour moi, ce clip est un patchwork de clins d’œils cinématographiques. L’introduction est un vrai hommage à l’imagerie de Stanley Kubrick, j’ai l’impression de voir aussi des références au déclin de la santé d’Edith Piaf dans « La Môme » avec les scènes où on la couche sur son matelas (d’ailleurs, pourquoi les sous-titres sont en français ?). De plus, la Lady Gaga ballerine est filmée avec la même grâce que Nathalie Portman dans « Black Swan ». Stéphani Germanota admirait le cinéma, la musique, les étoiles qui y étaient liées … et elle voulait être parmi elles.

    Elle pourrait devenir une très bonne actrice, je la trouve très convaincante dans le dialogue avec l’infirmière.
    Cependant, « Telephone » reste toujours n°1 dans mon cœur.

    • Bien vu, les références. J’ai vraiment pensé à Kubrich, aussi. Quant à « Black Swan », l’allusion est très directe. Merci de votre commentaire…


Comments RSS TrackBack Identifier URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • FACEBOOK