« La femme et l’ours » : un roman étincelant !

Après nous avoir bluffé avec "Le chameau sauvage" ou "Le Cosmonaute", Philippe Jaenada revient en force avec un roman incontournable : "La femme et l'ours" (Grasset).

 

Un écrivain, c’est quelqu’un qui raconte toujours la même chose, mais de manière différente. Philippe Jaenada n’échappe pas à la règle. Chaque fois, son héros oscille entre l’enfermement (la vie familiale, le côté obsessionnel de sa compagne) et une soif de liberté qui finit toujours en errance hasardeuse. Cette fois, son personnage, Bix Sabaniego, écrivain en proie à la crise de la quarantaine, se fourvoie dans une quête, perdue d’avance, de sa jeunesse, sur les traces d’une brune à forte poitrine.

Ce virtuose de la plume sait mieux que personne nous conduire au milieu de nulle part. Pourtant, dans La femme et l’ours, l’autodérision finit par céder le terrain à l’émotion. Au passage, cet auteur majeur de la scène littéraire française nous offre ses doutes avec une sincérité touchante. Ne ratez pas le roman le plus étincelant de la rentrée.

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Aucun commentaire pour l’instant.

Comments RSS TrackBack Identifier URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • FACEBOOK