Le clip de « Lonely Lisa » : magnifique ! (Maj)

Mylène dans le désert des possibles et ces nuages qui s'amoncellent : l'annonce de l'entrée dans le monde adulte.

C’est la surprise du jour, annoncée ce matin sur le mur Facebook de Polydor: le clip de Lonely Lisa , réalisé par Roy Raz, vient d’être dévoilé. Et c’est une claque ! Un mini-film à l’esthétique très pure, à la David Lynch, bourré d’effets spéciaux, une Mylène toute en jambes, et une multitude d’interprétations possibles – ce qui va ravir les fans, que la simplicité du clip de Bleu Noir avait quelque peu déçus.

Ce que j’y vois d’abord, c’est le thème de la violence du passage à l’âge adulte – déjà présent dans Plus grandir. L’image finale, si forte, de la désintégration de l’enfance (au moment où est prononcé le mot « démolition »), est très explicite. Grandir, c’est se confronter au désert des possibles : c’est à proprement parler un saut dans le vide. D’où les deux groupes de danseuses, petites filles et jeunes femmes, d’où aussi l’oscillation de Mylène entre le blanc et le noir (déjà présente dans Que mon coeur lâche). Le ciel s’assombrit, le dromadaire n’est plus cet animal pailleté né de l’imagination enfantine, symbolisée par ce monolithe posé dans le désert (qui renvoie à celui de 2001, l’Odyssée de l’espace, le chef d’oeuvre de Kubrick). La glace du petit garçon a fondu, formant un tapis rose sous ses pieds. La réalité surgit violemment du rêve.

D’où, enfin, l’utilité de cette étrange machine à remonter le temps qui permet à quelques vieillards pathétiques de retrouver une seconde jeunesse. Grandir, c’est s’exposer au temps qui passe, et à une inéluctable dégradation. Alors comment ne pas vouloir retourner à la source ?

Dans le même temps, le clip met en scène la thématique de la différence : la petite fille aux cheveux roux, qui incarne Lisa, sorte de double de Mylène qui peut à tout moment basculer dans la folie (la chanteuse a toujours pensé que la frontière était mince entre le normal et la pathologique), ne se coule dans le groupe des ballerines. Jusqu’au bout, jusqu’au gouffre, elle garde sa singularité. Quitte à embrasser le ciel… C’est exactement le thème de la chanson : c’est grâce à son art, qui exprime sa différence, que l’artiste parvient à échapper à la folie et à sublimer sa pulsion de mort.

Cette fois, Mylène a mis la barre très haut pour séduire ses fans. Et ce magnifique clip, qui enrichit encore son univers musical, a toutes les chances de faire un carton sur les chaînes musicales.

Publicités

5 commentaires

  1. Absolument ! Clip très esthétique, polysémique…et très étonnant sur sa forme pour moi qui m’attendait à de nouveaux dessins de Mylène pour être dans la continuité de C’est une belle journée…
    Mais à la réflexion (et parce qu’il est toujours plus simple d’être sûr vis-à-vis d’un sujet dont l’issue est connue) il n’est pas dans les habitudes de Mylène de faire deux fois la même chose…quand bien même les visuels promos du single sèment le doute !

    Ps: à tous ceux qui ne manqueront pas ici-même de redire « Mylène est finie » « elle n’est plus ce qu’elle était » eh bien je réponds: Dites donc, faites donc…elle elle continue sa route !

  2. Une fois de plus elle surprend, en n’étant pas là où tout le monde l’attend. Ce clip m’a enchanté à la première vision. Je ne cherche pas à l’analyser, je veux juste pour le moment rester sur cette merveilleuse impression et tant pis pour les éternels insatisfaits qui ne manqueront pas et qui de toutes les façons, auraient toujours trouvé matière à redire, je pense.

  3. Si seule dans un désert rempli d’illusion…
    Tu cours vers ton Destin, traverses tes Chagrins…
    Le temps t’as pris des Tiens…mais le Ciel leur appartient…
    Tes tapis rouges, Tes paillettes…n’effacent Rien…
    Continues…Vis tes rêves…ils sont Tiens…
    Ta mélancolie, ta « Folie »…n’ont pas détruit Tes chemins…
    Danse…Chante…Ton seul remède…sont Tes Lendemains…
    Petite Lisa, tu as grandi…et tu le sait bien…


Comments RSS TrackBack Identifier URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s