« Je reviens bientôt » sort aujourd’hui

 

Après « Mylène » et « Cabrel », mon nouveau livre est un récit autobiographique en hommage à mon père.

 

 

« Je reviens bientôt », ce sont les mots que je disais à mon père en le quittant, chaque fois que je lui rendais visite à l’hôpital, alors qu’il combattait une maladie qui l’a emporté. Ce sont des mots d’espoir.

 Je reviens bientôt, c’est aussi le titre d’un livre qui sort aujourd’hui. Plutôt qu’un long discours, je préfère vous livrer un petit extrait…

 

« Si c’est ton souhait/ Je peux t’accompagner ». Les paroles de cette chanson de Mylène Farmer, qui s’adresse à son père mourant, hospitalisé à cause d’une longue maladie, résonnent avec force dans ma tête. Mais qui pourrait, en dehors des héros tragiques, faire le sacrifice de sa vie pour ne pas laisser un être cher accomplir le voyage tout seul ?

 

Quand j’ai appris que mon père était atteint d’un mal incurable, j’ai beaucoup écouté Dernier sourire – la version sur scène du Mylenium Tour est bouleversante.

 Je reviens bientôt est le récit d’un accompagnement aux portes de la mort. Un livre « bleu noir », en somme. Je l’ai envoyé hier à Mylène avec une dédicace.

 J’espère que vous l’aimerez…

 

Advertisements

13 commentaires

  1. Mr Royer,

    Votre livre ne devrait pas tarder à trouver une place entre mes mains, tant le sujet évoqué résonne au plus profond de mon coeur. J’ai moi-même accompagner ma mère victime d’une terrible maladie dans ce voyage si difficile qui précéda son envol. A l’époque de cette expérience, le magnifique livre de Marie De Hennezel « La mort intime » a été une véritable source de réconfort pour moi-même et celui-ci m’a permis de prendre conscience de ce temps précieux qu’il me restait à vivre avec ma mère. Lui dire à quel point je l’aimais, tenter de la rassurer malgré ma peine de la voir me glisser entre les bras, tenter de l’apaiser malgré mon angoisse que je ravalais à chaque fois que celle ci s’emparaît de moi…Tout cela fût mon leitmotiv dans ces derniers instants qui allait bientôt me séparer d’elle. J’espère que la légèreté fût à ses côtés lorsqu’elle nous a quitter.

    Je vous souhaite à vous, ainsi qu’à toutes les personnes qui viennent poser les yeux sur votre blog une très belle année pleine de belles émotions et d’amour.

    Sincèrement,

    Ludo —–

    • J’espère, cher Ludo, que vous puiserez dans mon livre des mots qui vous aideront, même si le deuil est sans doute impossible.

  2. Désolé pour les quelques fautes d’orthographe se sont immiscées dans mon mes message…l Les vilaines. Comme quoi, la relecture a toujours une importance… 🙂

  3. Quel horreur! Encore des fautes. Je dois être fatigué. Ne m’en tenez pas rigueur…

  4. Aviez-vous aussi envoyé « Mylène » à … Mylène ?
    Elle ne vous a jamais répondu ?!
    Vilaine fermière !!!

  5. Magnifique titre et visuel. Ce livre ne peut qu’être bien écrit tant vous êtes un Être sensible. Et pour ceux qui ont perdu des Êtres chers, ce sera sûrement un pansement pour l’Âme. Une aide. Un témoignage qui pourra aider…

    • C’est ce que j’espère, que les lecteurs puissent entendre une voix qui dise ce qu’ils ont eux-même ressenti. Vous me direz ce que vous en pensez si vous me faites l’honneur de me lire…

  6. Le fait de dire « joker » veut dire « OUI ». lol. En même temps, vous avez toujours été respecteux de Mylène ; notamment lors de la promotion du livre éponyme. Je me souviens d’une très bonne télé (sur LCI), chez Valérie Expert ce me semble… Vous sortiez des clichés habituels rebattus, vous parliez de Mylène différemment et tout simplement, la rendant davantage humaine pour le grand public. Mylène en avait bien besoin. Et au moins cela change des clichés habituels et des fans hystériques qui font la folle… Alors MERCI.

  7. Bonjour à vous,

    Hier, tout à fait par hasard, j’écoute votre intervention dans l’émission d’europe 1 et je m’y reconnais an partie. J’ai 35 ans, je viens d’apprendre le cancer déja metastasé de ma maman qui a 61 ans et qui développe exactement la même pathologie que mon père décédé il y a deux ans.
    Je suis perdue et pourtant pleine de force, pour elle, pour moi.
    Je pense acheter votre livre très bientôt, les expériences de vies similaires sont si importantes pour surmonter et apprendre à gérer, ne serait-ce qu’un tout petit peu,cette épreuve de vie…
    Depuis quelques temps, je lis, je dévore (Janssen, Siegel, Kubler Ross) comme pour donner sens à tout cela.
    Voilà, j’avais juste envie de vous dire ces quelques mots, vous qui pouvez mieux que quiconque comprendre ma peine…
    Céline

    • Merci pour ces quelques mots. Il est important de dire ce qu’on ressent dans ce genre de circonstances. Je suis de tout coeur avec vous.

  8. j’ai entendu parler de votre livre dans la chronique de france info et ca m’a de suite donné envie d’acheter votre livre,celui-ci va rejoindre ma bibliothèque dès lundi je pense. j’ai vécu la même chose que vous, j’ai perdu mon père suite a un long combat contre le cancer. votre livre va peut-être apporter des réponses aux questions que je me pose toujours depuis ce triste jour.


Comments RSS TrackBack Identifier URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • FACEBOOK