Beigbeder, guest star du nouveau Houellebecq

 

L'auteur de "99 francs" fait quelques apparitions savoureuses dans "La carte et le territoire".

 

Parmi les quelques people présents dans « La carte et le territoire », le nouveau roman de Michel Houellebecq (à paraître le 6 septembre), Frédéric Beigbeder occupe une place à part. Si le romancier prend plaisir à taquiner son ami, insistant sur sa « gaieté forcée », les rires qui ponctuent sa conversation ou « l’éclat de son regard », qui tient « sans doute davantage à la cocaïne qu’à la ferveur religieuse », il dresse un portrait plutôt élogieux de l’homme, le comparant même à Sartre !

« Par ses positions courageuses en faveur de la législation de la drogue et de la création d’un statut de prositutés des deux sexes (…), écrit Houellebecq, Frédéric Beigbeder était peu à peu devenu une sorte de Sartre des années 2010, ceci à la surprise générale et un peu à la sienne propre, son passé le prédisposant plutôt à tenir le rôle d’un Jean-Edern Hallier, voire d’un Gonzague Saint-Bris. »  Tous ceux qui connaissent un peu l’auteur de « 99 francs » trouveront qu’il y a quelque chose de juste dans ces lignes, même si  le trait est délibérément provocateur.

Laisser un commentaire

Aucun commentaire pour l’instant.

Comments RSS TrackBack Identifier URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • FACEBOOK